Photos du Maroc photo de voyages à Tafraout,m'Hamid,Marrakech,Agadir et Essaouira

Photos du Maroc.Désert de M'Hamid,Essaouira,Tafraout,Marrakech,Agadir.Photo de paysages,architecture, portraits et reportage en couleur.Procédé argentique (diapositive) scanné.


Accueil blog denis robin photos de voyages Photos de Grece,ile de Chios,joueurs de cartes et backgammon dans un cafe Photos de l'ile Maurice,paysages et portrait de la population,plages,mer Photos d'Inde,Benares,Puri,Delhi,paysages,reportage,gange Photos du Maroc,Marrakech,Essaouira,Tafraout,m'Hamid,Agadir Photos du Nepal,Katmandou,Pokhara,trek Annapurna base camp,Langtang,portraits d'enfants Photos du Pakistan,paysages et portraits Photos de Rodrigues,paysages et portraits. Photos de Turquie,Istanbul,Izmir,les Cappadoces (Goreme et uchisar),paysages et portraits.

11 avril 2006

maroc_accueil2

Posté par Denis Robin à 14:54 - GALERIE PHOTO - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 avril 2006

Presentation du blog de photos du Maroc

Bonjour à tous,vous voilà dans la partie consacrée au Maroc.Ce n'est que le début,et je pense qu'il va s'étayer au fur et à mesure.Pour l'instant vous pourrez y voir des photos du désert à m'Hamid,des photos de la ville d'Essaouira,quelques photos d'Agadir,des photos de Tafraout et des photos de Marrakech.Il y a beaucoup de photographies de paysages au lever et coucher du soleil surtout pour les photos de dunes à m'Hamid et les photos de paysages autour de Tafraout.Puis il y a d'autres photos prises au cours de ballades plus hasardeuses,quelques portraits de la population,des photos de rue et ce que l'on peut y trouver.
Une partie plus littéraire va être consacrée aux écrivains et poètes marocains.Je ne suis pas grand connaisseur,donc je m'informe afin de mettre des textes qui valent le coup,alors si vous avez des suggestions ,ou si vous voulez me faire parvenir des textes que vous avez écrit,n'hésitez pas.
Bonne ballade

Posté par Denis Robin à 16:44 - PRESENTATION DU BLOG - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 avril 2006

Abdellatif Laâbi

Choix de Textes d'Abdellatif Laâbi


(Copyright © 2004)





La langue de ma mère

Je n'ai pas vu ma mère depuis vingt ans
Elle s'est laissée mourir de faim
On raconte qu'elle enlevait chaque matin
son foulard de tête
et frappait sept fois le sol
en maudissant le ciel et le Tyran
J'étais dans la caverne
là où le forçat lit dans les ombres
et peint sur les parois le bestiaire de l'avenir
Je n'ai pas vu ma mère depuis vingt ans
Elle m'a laissé un service à café chinois
dont les tasses se cassent une à une
sans que je les regrette tant elles sont laides
Mais je n'en aime que plus le café
Aujourd'hui, quand je suis seul
j'emprunte la voix de ma mère
ou plutôt c'est elle qui parle dans ma bouche
avec ses jurons, ses grossièretés et ses imprécations
le chapelet introuvable de ses diminutifs
toute l'espèce menacée de ses mots
Je n'ai pas vu ma mère depuis vingt ans
mais je suis le dernier homme
à parler encore sa langue
Deux heures de train
En deux heures de train
je repasse le film de ma vie
Deux minutes par année en moyenne
Une demi-heure pour l'enfance
une autre pour la prison
L'amour, les livres, l'errance
se partagent le reste
La main de ma compagne
fond peu à peu dans la mienne
et sa tête sur mon épaule
est aussi légère qu'une colombe
A notre arrivée
j'aurai la cinquantaine
et il me restera à vivre
une heure environ


Abrégé d'éternité

Sur le radeau, j'allumerai un cierge
et j'inventerai ma prière
Je laisserai à la vague inspirée
le soin d'ériger son temple
Je revêtirai de ma cape
le premier poisson
qui viendra se frotter à mes rames
J'irai ainsi par nuit et par mer
sans vivres ni mouettes
avec un bout de cierge
et un brin de prière
J'irai ainsi
avec mon visage d'illuminé
et je me dirai
ô moitié d'homme, réjouis-toi
tu vivras si tu ne l'as déjà vécu
un abrégé d'éternité


Extraits de L’Étreinte du monde (Éditions de la Différence, 1993)


Je recueille bout par bout
ce qui subsiste en moi
Tessons de colère
lambeaux de passion
escarbilles de joie
Je couds, colle et cautérise
Abracadabra !
Je suis de nouveau debout
Pour quelle autre bataille ?


Quand le quotidien m'use
je m'abuse
en y mettant mon grain d'ironie
Voici le chat
et voici la souris
Auteur méconnu de dessins animés
je suis


Laver son cœur
le faire sécher
le repasser
le suspendre sur un cintre
Ne pas le replacer tout de suite
dans sa cage
Attendre
la clé charnelle de la vision
l'impossible retour
le dénouement de l'éternité


De cette feuille
dite vierge
que sortira-t-il
Un bouton de seringa
ou une fleur carnivore ?

C'est moi qui tremble


Extraits de Poèmes périssables (Éditions de la Différence, 2000)


Dans les fruits du corps
tout est bon
La peau
le jus
la chair
Même les noyaux
sont délicieux


Misérables hypocrites
qui montez au lit
du pied droit
et invoquez le nom de Dieu
avant de copuler
De la porte
donnant sur le plaisir
vous ne connaîtrez
que le trou aveugle
de la serrure


Je peine à lire
les traités d’érotologie
La gymnastique m’ennuie


Si l’amour
n’était pas
création
œuvre personnelle
j’aurais déserté son école


Extraits de Les Fruits du corps (Éditions de la Différence, 2003)


Ces carnets s’achèvent
je le sens

Que ne suis-je musicien
et virtuose
pour interpréter le final
naturellement au violoncelle
et par ma voix travaillée
déployer le chant tremblé
que voici :
Homme de l’entre-deux
qu’as-tu à chercher
le pays et la demeure
Ne vois-tu pas qu’en toi
c’est l’humanité qui se cherche
et tente l’impossible ?

Homme de l’entre-deux
sais-tu que tu es né
dans le continent que tu as découvert
Que l’amour t’a fait grandir
avant que la poésie
ne te restitue ton enfance ?
Homme de l’entre-deux
ta voile
ce sont les voiles qui se dressent encore
sur ton itinéraire
Appartenir dis-tu ?
Tu ne t’appartiens même pas
à toi-même

Homme de l’entre-deux
accepte enfin de te réjouir
de ta liberté de parole
et de mouvement
Les miracles se fêtent
surtout quand ils s’accomplissent
au détriment des tyrans


Et maintenant
quelle autre promesse
veux-tu arracher à l’automne
Juste l’énergie pour le livre suivant ?
Soit
Adjugé
et bon vent !


Extraits de L’automne promet (Éditions de la Différence, 2003)


La terre est si patiente
Elle attend son chantre
qui tarde un peu
puis se présente
Beau flatteur
il se fait vite pardonner
C’est qu’il est un peu musicien
et peintre mettant la main à la pâte
avec des mots
qui connaissent le chemin du cœur
Le voici
entonnant avec des accents sincères
sa vieille antienne
que la terre fait semblant
d’entendre
pour la première fois


La vie s’ingénie
aux offrandes inestimées
et pour les recevoir de sa main
mieux vaut être averti
de l’intention
du code de la cérémonie
des ablutions morales
devant être accomplies
des mots de trop
— comme ces stupides merci —
de la délicatesse du geste
et de la révérence digne
Et puis
au moment de se retirer
surtout ne pas se précipiter
comme ces vainqueurs qui n’ont d’autre hâte
que d’aller exhiber à la foule des frustrés
leur trophée


C’est une maison
où nous avons reçu à profusion
la saveur et l’odeur des êtres
les couleurs tactiles des éléments
la beauté pudique des arbres
Nous y avons mangé de préférence
avec l’étranger
bu avec le commensal le plus désespéré
et veillé de nuit comme de jour
avec nos fantômes avisés
Nous y avons conçu les enfants libres
de nos rêves
Tout cela
en gardant une oreille suspendue à la porte
pour capter les pas hésitants
de l’inespéré


Extraits de Ecris la vie (Editions de la Différence, 2005)






Protection des droits d'auteur


Ce texte peut être copié et redistribué librement, avec les restrictions suivantes:

    * Le texte ne doit pas être publié sous forme imprimée sans accord préalable écrit de l'auteur. Il ne doit pas être publié sous forme électronique ou multimédia, ou inclus dans des compilations, ou mis à disposition sur des serveurs en ligne dont la consultation serait autre que gratuite, sans accord préalable écrit de l'auteur.

    * Le texte ne doit pas être modifié. Il doit être reproduit en entier, ou pas du tout. Aucune "correction" ou édition n'est admise.

    * Le texte peut être traduit, mais la traduction ne doit pas être publiée sans accord préalable écrit de l'auteur.

    * Lorsqu'il est distribué ou copié, le texte doit toujours être accompagné de la présente notice.

    * Si vous souhaitez contacter l'auteur, envoyez un message à qui vous donnera les moyens de le faire.

Posté par Denis Robin à 16:08 - TEXTES ET POESIES MAROCAINES - Commentaires [2] - Permalien [#]
 
Top Maroc Annuaire Maroc Annuaire Maroc Annuaire et guide web Maroc

photos du maroc of morocco photographies du maroc morocco photography photo du maroc photographie du maroc photos agadir photos m'hamid photos tafraout photos marrakech photos desert sand photos sable dunes dune nomade photos nomad photography dromadaire photos photos coucher de soleil sunset photos lever du jour photos sunrise photos pas dans le sable photo marocains photos habitations habitations marocaines morocco house photos paysage landscape photo portait photo population photos roche photos voitures cars photos montagnes mountains trip photos voyage journey photo mosquee agadir photo plage beach beaches agadir photos rues essaouira streets of essaouira photo portes maroc doors photos couleur photo port essaouira essaouira harbor photos d enfants children child essaouira photos femmes marrakech photos koutoubia marrakech photos taxis marrakech photos population marrakech photo reportage maroc